« il nous faut un chef », 22 mars 2013

Suite à post du 22 mars ‘Il nous faut un chef’  sur Salon Beige  ( article de Frédéric Teusch)

Oui, il nous faut un chef,

Oserais je le dire,  pour le moment, ce n’est pas le problème le plus urgent.

Chaque chose  à son heure.

Ne dit on pas chez certains chrétiens et particulièrement pendant la semaine sainte , que le chef est avant tout celui qui est au service ? A ce que je vois, Frigide, Laurence, Xavier ,  Tudgual et les autres se sont mis au service.

Ils se sont mis au service, dix fois, cent fois, cent mille fois plus que moi-même ! et dans cette mesure, ils sont bien la tête de ce mouvement.  Malgré la fatigue, leur conscience pour certains, leur foi pour d’autres, leur ont donnée l’énergie et la force de surmonter leurs différences et de passer outre les inévitables petites maladresses.

Le désespoir  est une sottise absolue,  et fait commettre bien des erreurs.

Nous savons également par expérience que  seuls ceux qui vivent de l’Espérance ont la force de regarder la vérité en face  et de lui opposer la force de leur liberté.

Aujourd’hui, il faut être revêtu d’une sacré espérance pour se lever au milieu des critiques et faire face  à cette tyrannie protéiforme qui est d’autant plus difficile à combattre qu’elle revêt encore les habits de la démocratie dont elle tire sa légitimité.  Montesquieu nous le disait déjà ,  le propre de toute tyrannie est justement  de vouloir de contrôler et régenter les esprits .

Il est vrai également que les foules qui ont manifesté le 13 janvier étaient bien gentilles, ce qui n’est pas sans poser de question à nombre d’entre nous.  Il ne faut cependant pas sous estimer que ce terme est de moins en moins adéquat. Ceux qui seront là le 24 ont déjà une expérience politique  et c’est la meilleure qui soit, la leur. D’une certaine manière, ce ne sont pas les mêmes qui défileront le 24 mars que leurs prédécesseurs du 13 janvier .

Autrement dit, ces manifestations exercent la fonction de catalyseur  et de prise de conscience d’une part  et de l’action politique d’autre part.

Nous avons  mentionné le manque de culture démocratique de nos dirigeants.

Ce manque de culture devient une réelle incapacité à gouverner lorsqu’il s’affiche avec autant de mépris et de condescendance.  Dans le même temps,  il était prévisible que ce gouvernement n’allait pas faire demi tour pour quelques dizaines de milliers de manifestants fussent ils des centaines de milliers.

Dès le départ, nous savions, et les chefs  de  ce mouvement qui se sont mis à son service, savaient également que  le chemin serait long,  il nous faut aujourd’hui et demain refuser de recourir à une quelconque pensée magique qui transformera d’anciens trotskystes en gentils animateurs du club med.

Mais le grain de sable pour ce gouvernement, c’est justement la durée du mouvement  qu’il peut de moins en moins supporter,  le grain de sable  pour ce gouvernement, c’est la non violence décidée par les chefs de ce mouvement , qui  seule est à même de déjouer la manipulation linguistique mise en place.  le grain de sable enfin, c’est justement que  ce mouvement soit parti d’une expression populaire et que certains  par leur charisme qui leur est propre aient réussi à lui donner figure.

Il est heureux que certains hommes politiques  s’associent à la manifestation et j’espère qu’ils  seront nombreux  dimanche à comprendre où est leur véritable intérêt,  mais je suis convaincu qu’il était en fait impératif   que ces mêmes hommes politiques ne soient pas à l’origine du mouvement.  Car ce dont nous avions besoin avant tout c’est d’une prise de conscience,  et c’est prise de conscience est entrain de se forger, ces manifestations en sont le creuset.

Revenons sur la ‘gentillesse’ des foules,   et sur la non violence affichée par les leaders au service du mouvement La manif pour tous. Qu’il me soit permis de citer l’exemple de Gandhi :  sa non violence n’était  pas inaction mais a demandé du temps et de la ténacité…ce qui l’a amené au mouvement de la grève du sel.  Mais pour engager ce mouvement, il fallait  au préalable qu’une prise de conscience  fasse jour et s’exprime.

La manifestation du 13 janvier et les erreurs du gouvernement par ses instructions au CESE  ont permis cette prise de conscience. La manif du 24 mars sera non violente, mais elle ne peut pas être une simple répétition du 13….

 


Répondre

UMMA SHOP |
timothee1966 |
création missionnaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les musulman et l'islam
| (وَل¡...
| Al-fiqh