La société pure – De Darwin à Hitler

La société pure - De Darwin à Hitler dans Evolution la-societe-pure1Contrairement aux  idées reçues,  l’idée de l’Evolution des espèces fut  dans l’air du temps bien avant  la publication de L’Origine des espèces et le succès de l’œuvre résulta  plus de la symbiose  des idées de Darwin avec celles de son siècle  que l’idée même de l’évolution. Ainsi que le fit remarquer  Marx en 1862, Darwin est tout autant le disciple de Malthus que l’héritier de Lamarck  et la théorie de la sélection naturelle  qui est le véritable apport  de Darwin ressemble fort à une justification de l’ascension de la bourgeoisie industrielle.

C’est ainsi que la théorie de la sélection naturelle  fut appliquée à tous les domaines  de  la sociologie  comme l’altruisme , la tuberculose et la justification de la guerre comme facteur de progrès  (Renan ) pour aboutir  au racisme et à l’eugénisme « scientifiques » .  Ces théories furent partagées par une grande partie de la communauté scientifique à l’exception de quelques « attardés » , elles représentaient la modernité et le progrès.

Des lobbys  très actifs se constituèrent en Europe et aux Etats-Unis souvent dirigés par les scientifiques eux mêmes et financés par de grandes fondations avec pour but affiché d’améliorer scientifiquement la race humaine. Les Etats Unis furent ainsi les premiers à adopter dès les années 1920 les lois  eugénistes visant à stériliser les malades mentaux et les alcooliques,  lois que l’Allemagne nazie n’eut qu’à copier en 1933 avant de construire des chambres à gaz à leur intention. Dans les deux cas, il s’agissait de préserver la qualité de la race.

André Pichot réunit ainsi  un ensemble de documents montrant qu’il n’ est pas conforme à la vérité historique de faire reposer l’intégralité du crime raciste  et eugéniste sur la folie d’Hitler.

On ne sort pas indemne de la lecture  du livre d’André Pichot,  mais la rigueur  de l’auteur déjà connu pour son Histoire de la notion de gènes  et son Histoire de la notion de vie nous aide à mieux comprendre l’enjeu des débats actuels sur la bioéthique.  Veut-on revivre la même dérive scientiste  que celle expérimentée dans les années 1930 ?  Ces questions  concernent avant tout la compréhension de l’homme et de sa dignité mais le scientisme moderne  veut les retirer  du champ philosophique : Ainsi E O Wilson  peut  il encore affirmer  qu’il est temps de «  retirer momentanément l’éthique des mains des philosophes pour la faire passer dans celle des biologistes »   ( La Sociobiologie  p 556   Editions le Rocher  1987  )  et Crick Watson  le découvreur de la structure hélicoïdale de l’ADN  d’écrire  « qu’aucun enfant  ne devrait être reconnu humain avant d’avoir passé un certain nombre de tests ».

Nous n’en n’avons malheureusement pas terminé avec l’eugénisme.

 

 

 


Répondre

UMMA SHOP |
timothee1966 |
création missionnaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les musulman et l'islam
| (وَل¡...
| Al-fiqh